Tina Garabedian a adoré son expérience aux Mondiaux

April 8, 2016

Ice Dance Armenia - WORLD FIGURE SKATING CHAMPIONSHIPS 2016

Article: Courrier Laval: Sylvain Lamarre – Publié le 07 avril 2016

PATINAGE ARTISTIQUE. Même si le couple en danse formé de Tina Garabedian et Simon Proulx-Sénécal n’a pas réussi à se qualifier pour le programme long des Championnats du monde ISU, la patineuse de Sainte-Dorothée est satisfaite de sa première année sur la scène internationale.

Le tandem, qui défendait les couleurs de l’Arménie à cette compétition, a récolté 47,11 points au terme de son programme court en danse, le 30 mars, au TD Garden de Boston. Ils ont pris le 27e rang de l’épreuve, alors que les 20 meilleurs accédaient au programme libre.

«Nous avons atteint notre objectif de nous qualifier pour les Mondiaux. L’an prochain, nous espérons franchir une autre étape. Quatre couples n’étaient pas qualifiés en 2015 et ils ont réussi l’exploit cette année. Nous sommes confiants», a indiqué dans une entrevue accordée au Courrier Laval Tina Garabedian, du Club de patinage artistique (CPA) de Laval.

«J’ai adoré mon expérience de patiner avec les meilleurs au monde. C’est la plus grosse compétition de ma vie», a-t-elle ajouté avec joie.

La Lavalloise reconnaît avoir ressenti un stress en sautant sur la glace du TD Garden. «Nous avons quand même réussi à le gérer. On a commis quelques petites erreurs techniques, mais dans l’ensemble nous sommes satisfaits», a-t-elle soutenu.

Ice Dance Armenia - WORLD FIGURE SKATING CHAMPIONSHIPS 2016
Tina Garabedian et son partenaire Simon Proulx-Sénécal ont pris la 27<+>e<+> place aux Mondiaux.

Domicile des Bruins et Celtics

Si plusieurs patineurs étaient impressionnés de patiner au domicile des Bruins de Boston de la Ligue nationale de hockey et des Celtics de la NBA (National Basketball Association), Tina en n’a pas fait de cas.

«Des patineurs prenaient des photos dans le vestiaire des Celtics. Je trouvais cela amusant. Je ne suis vraiment pas le hockey et basketball», a-t-elle précisé.

Elle a bien aimé être encouragée par sa famille, mais selon elle l’ambiance était meilleure au Championnat européen en Slovaquie, en janvier dernier. «Il y avait moins de spectateurs dans les gradins à Boston, sans doute parce que nous avons patiné au début de la compétition», a-t-elle expliqué.

Le tandem Garabedian/Proulx-Sénécal est passé par toute la gamme des émotions lors de leur première saison sur la scène internationale

«Nous avons eu des hauts et des bas. Mais nous étions aux Mondiaux», a conclu Tina Garabedian.

Le moment fort aura été l’obtention de la médaille d’argent au Bavarian Open à Oberstdorf, en Allemagne, du 17 au 21 février. Ils avaient alors récolté 140,16 points, le meilleur résultat de leur jeune carrière.

Enfin, Tina prendra part au spectacle de fin d’année du CPA Saint-Hubert, club de son partenaire.
Notons qu’elle n’a reçu aucune invitation de son propre club.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Go top